L'if de la Compagnie

2016-2017
News
L'if de la Compagnie

Publié il y a 1 an par

Pourquoi un If dans un jeu d’arc?

L'if de la Compagnie

.... Un petit peu d'histoire ....

Victime de la qualité de son bois et de sa mauvaise réputation d’arbre aux propriétés toxiques, il est devenu rare.

Autrefois, considéré par les Anciens comme précieux et sacré, il fut planté et cultivé.

D’ailleurs, les Anglais à l’époque en firent de grandes pépinières pour la fabrication des arcs.

Restant toujours vert, il est associé chez les Celtes, au culte de la mort et à l’éternité ou vie dans l’au-delà. Raison pour laquelle il fut peut-être implanté dans les cimetières.

Mais de la mort il est aussi le symbole, car il est connu qu’il peut la donner !

César raconte dans « sa guerre des Gaules » que ses adversaires empoisonnaient la pointe de leurs flèches avec une préparation extraite du suc de la plante.

C’est avec la graine que la funeste potion était préparée et que sa toxicité est avant tout une question de dosage.

Cet arbre vénérable fait chambre séparée : on a monsieur If et madame if. Au printemps, le vent se charge de transporter le pollen de monsieur sur les ovules de madame.

Son bois de couleur rouge vineux rend les arcs œuvrés de sa « chair » tout simplement magnifiques. Au début du travail, la couleur reste d’un rose discret et délicat, puis avec le temps la teinte évolue vers quelque chose de plus sombre et mature.

Le dessin de ses veines est toujours irréguliers, entremêlé de nœuds et de taches grises.

Il est de nature rebelle et imprévisible, on croit le dominer et sans qu’on se doute, il crée la surprise, se tord, se voile, fait apparaître un défaut là ou l’on s’attend le moins !

Alors on le maudit et on recommence, n’est-ce pas là, la passion ?

Cet arbre restera toujours mon meilleur compagnon d’archerie, chaque fois que je croise son chemin soit en ville ou dans les bois, je m’émerveille et m’arrête pour le saluer et caresser son tronc.

La botte secrète des armées anglaises

On peut confectionner des arcs avec du bois de noisetier, de frêne, d'orme ou de noyer, mais aucun bois n'atteint la qualité de souplesse et d'élasticité du bois d'if.

L'arc en bois d'if fut une arme mythique et légendaire depuis l'antiquité jusqu'à Robin des Bois en sa forêt de Sherwood ou à Guillaume tell.

Ce fut surtout l'arme décisive de bien des combats ou les armées des rois d'Angleterre furent engagées.

C'est en 1066, à la bataille de Hastings, que les fantassins de Guillaume le Conquérant armés d'arc puissants surprirent l'adversaire, les cavaliers portant des lances et de lourdes épées.

A cette époque, l'armée d'outre- Manche ne comptait que très peu d'archers dans ses rangs, mais était principalement constituée de porteurs de javelots, de haches et de cognées.

Au cours du combat, le roi Harold mourut après avoir reçu une flèche dans l'œil. Guillaume le Conquérant vainqueur, la dynastie normande s'implanta en Angleterre et l'arc en if devint l'arme par excellence des troupes, au point que les mots yew (if )et bow (arc) s'avérèrent synonymes. Ce ne fut qu'au XVe siècle que la poudre à canon remplaça l'adresse des archers.

 

.... Un petit peu de préhistoire ....L'homme des glaces Ôtzi

Découvert en 1991 dans un glacier des Dolomites italiennes à Hauslabjoch , Otzi est un représentant de l'espèce Homo sapiens. La momie a été retouvée à 3213 mètres d'altitude...
Pris sous la neige immédiatement après sa mort, il a "bénéficié" d'un processus de momification naturelle. C'est actuellement la momie la plus ancienne connue : plusieurs laboratoires ont confirmé sa datation à 5300 ans.

Equipement : Otzi utilisait des sacs en écorce de bouleau, un arc (1.82 m) en if, un carquois avec une douzaine de flèches à pointes en silex, une lame de hache en cuivre.

 

 

 


toute l'association
Se connecter